11 janvier 2009

Le jour et l'heure, Guy Bedos

41sScnV_2BQsL"Aujourd'hui, j'ai décidé de me tuer. Quand? Je ne sais pas. Je choisirai le jour et l'heure. Etre en état de choisir. Ne pas trop tarder. Le temps joue contre moi, à présent. Ne pas laisser approcher le "moins bien" de l'âge et les prévisibles humiliations qui l'escortent. Je veux mourir par amour de la vie. Debout."

Ca commence par une correspondance secrète et grave entre un fils et son père. Au fil du temps, cet échange imprévu va se révéler libérateur et, surtout, drôle et tendre. Le regard critique et un tantinet désabusé que le père, cinéaste à la retraite, porte sur la société donne lieu à un dialogue sans langue de bois, et aborde frontalement la question épineuse de l'euthanasie en prenant appuie sur des exemples réels d'une récente actualité. La relation à la fois pudique et ouvertement débordante d'amour qu'il entretient avec ses enfants et son ex-femme est sensiblement décrite. Pourtant, si l'écriture est agréable, il me semble que les thèmes abordés logiquement de manière mature me parviennent de trop loin pour que je puisse me les approprier. Je suis persuadée qu'il y a un moment pour lire chaque livre; je ne crois pas que celui-ci soit fait pour être lu à dix-neuf ans... Mais peut-être que je me trompe?

Posté par crapouillaud712 à 20:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le jour et l'heure, Guy Bedos

    J'ai fait une critique de ce roman sur mon blog, moi aussi [ http://reka.ovh.org/wordpress/#/p=332 (au cas où ça t'intéresserait ) ]

    Pour rebondir sur ta "conclusion", je n'ai pas l'impression que "Le jour et l'heure" soit adapté pour des personnes de 24 ans (je parle pour moi) non plus
    Cela dit, je crois qu'il s'agit davantage d'une question de tempérament que de moment...
    Il faut quand même être coriace pour digérer du Bedos ! J'imagine que lorsque j'aurai deux fois mon âge, je ne me sentirai pas davantage proche du narrateur que je ne le suis aujourd'hui... Et donc pas à même de ressentir plus d'attirance vis-à-vis de ce bouquin que je n'en ai eu aujourd'hui.
    En somme, rendez-vous dans une trentaine d'années pour vérifier l'hypothèse... Si on y pense ! :p

    Posté par Reka, 13 mai 2009 à 00:20 | | Répondre
Nouveau commentaire